Le résumé

Dans une province française, à la fin du XVIII ème siècle, Louise de Villefort est contrainte par son père, au bord de la faillite, d’épouser le marquis Philippe Baguy de Puyvallées, un riche jeune homme débauché et joueur.

Très vite délaissée par son mari, elle sombre dans la neurasthénie.
Manon, son amie, inquiète de l’isolement de Louise vient l’inviter à une réception donnée chez elle par son frère en l’honneur d’un ami d’enfance, Charles Ligeac de Vigonde. C’est un valeureux capitaine de l’armée Royale, qui revient au pays, après avoir combattu auprès de La Fayette, pour libérer l’Amérique.
Louise et Charles tombent amoureux l’un de l’autre et deviennent amants.

Pendant ce temps, Philippe joue une partie de brelan, dont l’issue est dramatique pour lui, puisqu’il vient de perdre toute sa fortune.
Mais le dernier jeu qu’il tient entre ses mains, lui semble imperdable et il est sûr de tout regagner. N’ayant plus d’argent à miser, il propose un nouvel enjeu à son adversaire, le Marquis de Noayes : une nuit d’amour avec son épouse, si ce dernier remporte cet ultime pot. Et il perd.

Aussitôt rentré chez lui, il expose la situation à Louise et s’en suit une violente dispute au cours de laquelle Louise, dans un geste de défense, plante une paire de ciseaux dans la carotide de Philippe et le tue.

Manon et Charles, viennent à son secours et proposent de maquiller ce meurtre en suicide.

Peu après, Charles, démissionnaire de l’Armée Royale, revient chercher Louise pour l’emmener refaire leur vie dans le Nouveau Monde.